L'exemple le plus typique est la balle de tennis qui, à force de percuter la raquette, provoque le tennis elbow, ou la course à pied qui sollicite le tendon d'Achille tracté entre le talon et le mollet.

Comment reconnaître une tendinite ?

La tendinite apparaît en 3 phases.

1ère phase : une petite douleur survient au début de l'effort et s'estompe très rapidement pendant l'échauffement. A chaud, on n'a plus mal. La douleur réapparaît longtemps après l'arrêt de l'effort, voire le lendemain matin.

2e phase : la douleur s'accentue et dure plus longtemps. Elle régresse un peu à chaud, sans disparaître complètement. Elle revient tout de suite après, même pour des efforts anodins.

3e phase : la douleur permanente empêche l'activité sportive. En revanche, une douleur qui apparaît à chaud sur certains appuis signale un problème articulaire.

Quelle est la cause d'une tendinite ?

Matériel inadapté ou défaut du geste sportif. Le tennis elbow est l'apanage du joueur médiocre qui a une raquette trop tendue ou un mauvais revers. La tendinite d'Achille est la conséquence de mauvaises chaussures ou de changements répétés de sol au cours d'une même sortie. En musculation,elle guette celui qui soulève trop vite des charges trop lourdes. En aérobic aussi, lorsqu'on débute, il faut y aller patiemment, modérer son effort.

Comment prévenir la tendinite?

Le choix du matériel est vital. Même lorsqu'on ne court qu'une fois par semaine, il faut des chaussures haut de gamme. De mauvaises chaussures sont nocives non seulement pour le pied, mais pour le genou, la hanche, le dos, jusqu'à l'épaule. Prendre conseil de professionnels pour choisir son matériel, revoir le pédalier du vélo. Vous pouvez essayer les gadgets anti-vibrations sur la raquette ou le poignet, mais il faut commencer par corriger le geste technique. Pour la musculation, demander au moniteur par quelle séquence, quels appareils, quel poids commencer. Dès les premiers symptômes, en parler à son prof pour cerner l'erreur et réduire sa dose de sport. Surtout ne pas s'arrêter car chaque fois qu'on arrête, on régresse, et dès qu'on recommence, on sollicite le tendon plus lourdement.

Privilégier l'hygiène de vie. Dormir. Avant le sport, s'échauffer en trottinant et bougeant tous les membres, pendant 20 minutes avant de monter des barres ou de courir au rythme que l'on veut. Quand on a fini, le stretching, doux, progressif, est primordial. Se reposer. Le jacuzzi est merveilleux pour se masser les tendons. Si la douleur continue de s'amplifier en dépit de la correction du matériel, du geste, de l'entraînement et de l'hygiène de vie, il faut consulter un médecin du sport ou un service de traumatologie.

Quels sont les traitements?

Chacun peut appliquer de la glace et se faire un massage transversal profond, directement sur le tendon avec une crème ou une huile à base d’huiles essentielles (OELESSENCE, BAUME DE CHACO).
Mésothérapie, ostéopathie, physiothérapie chez le kiné,ostéopathie, ultrasons, semelles orthopédiques sont les soins médicaux les plus efficaces.. Il ne faut pas hésiter à tout faire en même temps car plus vous laissez traîner la douleur, plus vous aurez du mal à vous en débarrasser. Enfin, à court d'arguments, reste la chirurgie pour désinsérer et peigner le tendon, ce qui le fait grossir et le rend plus résistant.

L'ALIMENTATION ANTI-TENDINITE

Boire beaucoup d'eau.
Eviter viande, sucreries, pâtisseries, vin, alcool, boissons sucrées et gazeuses, les aliments acides et les laitages.
Privilégier pâtes, riz, pain complet, légumes.